La rentrée des aménagements cyclables à Mérignac

Aout 2018



La rentrée des aménagements cyclables est dense cette année à Mérignac, en particulier autour de la zone aéroportuaire. Car ENFIN, la métropole et la ville on l’air d’avoir intégré l’enjeu des déplacements dans cette zone, et semblent vouloir mettre les bouchées doubles sur les aménagements cyclables pour desservir ce secteur.

L’aménagement clé, c’est bien sur les nouvelles bandes cyclables « sécurisée » par un boudin de béton le long de l’avenue de Beaudesert (itinéraire en bleu sur la carte ci-dessous). Cet aménagement, réclamé de longue date par les vélotafeurs de la zone, est enfin réalité, grâce à la mobilisation des cyclistes en octobre 2017. Après la livraison mi juillet de la bande ouest, la bande est et la continuité depuis le rond point de Dassault et jusqu’au rond point du Mercure. Une discontinuité cyclable subsiste dans le sens sud-nord uniquement entre le rond point du mercure et l’avenue Henri Becquerel, sur environ 200 m. Dans ce sens, les cyclistes qui souhaitent circuler plus au calme et plus en sécurité peuvent emprunter l’avenue Charles Lindbergh puis récupérer la bande sécurisée de l’avenue de Beaudesert via l’avenue Henri Becquerel, le détour induit étant inférieur à 100 m (proposition portée en rouge sur la carte en fin d’article). Léon à vélo déplore cependant cette petite discontinuité et l’a remonté aux services concernées pour voir si une solution serait envisageable, d’autant que la place disponible sur l’accotement semble suffisante.

Pour rappel, cet aménagement est provisoire en attendant le réaménagement complet du boulevard technologique dans quelques années.

Le même type d’aménagement a été réalisé avenue Marcel Dassault entre les ronds points des girondins et celui du 48, afin de sécuriser l’accès à la rue Marcel Issartier qui dessert notamment l’IMA, Technowest et Sabena (itinéraire en vert sur la carte ci-dessous).

Léon à vélo attire cependant la vigilance des usagers sur la débouchée de ces bandes cyclables : elles débouchent en effet (comme auparavant) sur la chaussée une cinquantaine de mètres avant les ronds points, avec un régime de priorité qui nous apparaît peu explicite.

Débouché des bandes sur la chaussée. L’idée de l’aménageur est peu claire ici. S’agit il d’un cédez le passage mal signalisé (marquage au sol non conforme, absence de panneaux) ou les cyclistes sont ils prioritaires selon la règle de la priorité à droite ?

A noter également avenue de la Grange Noire, l’avancée des travaux d’aménagements cyclables. Bien que l’aménagement ne soit pas encore ouvert, l’état courant permet d’avoir une bonne idée de ce que cela donnera à terminaison. Cet aménagement offrira un nouveau morceau de continuité cyclable pour les cyclistes arrivant des 3 axes desservant l’avenue Grange Noire : l’avenue de la Morandière (le Haillan) et les bandes cyclables de la D211 (aménagement porté en jaune sur la carte ci-dessous).

Enfin, suite aux demandes répétées des cyclistes de nettoyage des bandes cyclables, demande appuyée au mois de juillet via un courrier de Léon à vélo au maire, le nettoyage des bandes ont été réalisé début août. Du béton reste présent à certains endroits et Léon à vélo va veiller à ce que ce béton soit enlevé.

Carte des nouveaux aménagement et proposition d’itinéraire pour contourner la discontinuité dans le sens sud-nord (en rouge). En gris, les itinéraire que nous avions évoqués notamment dans ce billet.